FANDOM



Cet article concerne de nombreux évènements, personnages, lieux et autres qui n'ont pas été inventés par J.R.R. Tolkien.

Baranor-1 ru5g

Histoire Modifier

Baranor est un protagoniste de la Terre du Milieu: L'ombre de la Guerre. Il est le commandant de la première ligne du dernier bastion condamné du Gondor dans le Mordor, Minas Ithil. Il est né à Umbar sous le nom de Warad et a probablement vécu avec son frère Jagai et leurs parents. Ils l'ont échangé avec le Gondor pour maintenir la paix. Ses parents ont surement été tués au cours d’un raid mercenaire. Perdu et abandonné dans le Gondor, il a été adopté par une riche famille de Minas Ithil et, avec le temps, a commencé à considérer Minas Ithil comme son véritable chez-soi. Finalement, il rejoignit les soldats et atteignit le rang de capitaine dans la garde.

Shadow of War Modifier

Baranor est vu pour la première fois en train de se battre aux portes d'Idril et de ses compagnons capitaines pendant le siège de Minas Ithil. Cependant, plus tard, Talion et lui sont officiellement introduits dans la grande tour du Palantir, où ils discutent avec Idril des conséquences possibles de l’utilisation d’une telle relique. Après un court désaccord, Talion parvient à convaincre les deux qu’ils ont plus à gagner qu’à perdre s’il l’utilise et Idril s'en va.

Pendant le siège de la ville, Baranor prend des hommes et va pourchasser un chef de guerre particulier à Cirith Ungol, coordonnant un plan avec Talion pour le piéger dans les fosses de combat. Baranor, ses soldats et Talion font leur part et réussissent à éliminer le chef de guerre avec succès, et après quelques plaisanteries amicales avec Talion, le laisse. Pendant la bataille de l'arène, Baranor et Idril se faufilent dans un camp d'Uruks et parviennent à récupérer des informations sur l'emplacement du général Castamir et à les transmettre à Talion. Baranor et ses hommes combattent vaillamment au cours de la dernière défense du centre-ville, se battant jusqu'au dernier pour tenir la porte principale, mais sont finalement rattrapés et, après la trahison de Castamir, sont obligés de fuir.

Baranor est ensuite aperçu et capturé par un groupe d'Uruks à Gorgoroth. Il est sauvé par Idril et Talion. Après l'avoir aidé à repousser ceux qui l'ont capturé, il décide de partir avec Idril et ses hommes restants et de maintenir son territoire au Mordor.

Shadow of War : La Désolation du Mordor Modifier

Baranor se rend à Lithlad à la recherche de mercenaires, dans l'espoir de les engager pour emmener Shindrûm, une citadelle de maraudeurs dans la région. Cependant, après que ses hommes aient été attaquée par des wyrms et qu'il soit lui-même assommé, il se fait sauver par le chasseur nain Torvin. Le chasseur lui donne un grappin et un cerf-volant numénorien et l'envoie à la recherche des mercenaires dont il a besoin. Après s'être glissé jusqu'à l'Oasis, le bastion des Fils de la fuite, Baranor tente de conclure un marché avec le chef des mercenaires, Serka L'intuable. Cependant, après un court dialogue, les deux hommes se sont reconnus comme des frères longtemps perdus, Warad (Baranor) et Jagai (Serka).

Serka accepte à contrecœur d'aider Baranor à prendre Shindram en échange de tous les trésors stockés à l'intérieur. Baranor progresse en prenant chaque avant-poste entourant la forteresse tout en démantelant l'armée orque en éliminant leurs commandants et leurs champions. Cependant, un autre mercenaire, Zhoja, trahit Serka et le remet aux orcs. Baranor sauve Serka, qui réaffirme le contrôle des Fils de la disparition et exécute Zhoja. Après avoir repoussé une attaque orque et récupéré leurs provisions, Baranor et Serka conduisent leur armée et s'emparent de Shindram. Cependant, plutôt que de retenir la forteresse, ils laissent un piège aux orcs envoyés pour la reprendre, utilisant un énorme charançon pour décimer les orcs et laissant la forteresse en ruine. Baranor et Serka partent ensuite pour saisir d'autres forteresses, décidant que Gorgoroth sera leur prochaine cible.

Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .