FANDOM


Les Montagnes Grises, ou Ered Mithrin, constituent une importante chaine de montagne de la Terre du Milieu, qui délimite le nord du Rhovanion.


Géographie

Des menaçantes falaises au Sud aux pentes dangereuses de la façade Nord, des étendues sèches des Brandes Desséchées aux abords du Mont Gundabad, Ered Mithrin est une chaine de montagne d’une beauté froide; un voile posé au-dessus de périls qui se nichent au-dessous. Les Montagnes Grises s’étendent sur près de 650 kilomètres et forment ainsi la frontière Nord du Rhovanion, protégeant la Forêt Noire des effets du blizzard du Forodwaith.

Comme un coup de hache, la Brande Desséchée découpe l’Est de la chaine de montagne en deux éperons. Cette énorme étendue de terres torturées constitue un ilot étranger aux montagnes et vallées environnantes. Au nord des Montagnes, les plateaux morcelés et les collines éparpillées du Forodwaith s’étalent loin au-delà de l’horizon ; un paysage lugubre hérité des malédictions de Morgoth. En contraste, les abords de Nan Taurduin (S. La rivière de la Forêt), au sud des Montagnes, sont une terre plaisante, abondante en faune sauvage.

Bien qu’elles soient moins élevées que les Monts Brumeux un peu plus à l'Ouest, les Montagnes Grises restent impressionnantes d’aspect. La plupart des montagnes s’élèvent à 1500 mètres, mais de nombreux pics s’élèvent plus haut. Le Mont Gondmaeglom, au centre de la chaine, est le plus élevé avec une altitude de 3267 mètres. Si l’altitude de cette montagne est impressionnante au milieu de la chaine, c’est sa circonférence qui l’est encore plus puisque des Nains, qui ont longtemps miné ses entrailles, estiment qu’elle s’étend sur plus de 80 km de diamètre, ce qui en fait l’une des Montagnes les plus étendues de cette région du monde.

La face sud de la chaine de montagne surgit de manière abrupte des terres environnantes, des falaises à pic surplombant les terres sauvages. Cette face sud n’est pas impossible à traverser cependant, car il y a 4 passes sinueuses qui traversent la chaine de montagne : Cirith Mithlin, Cirith Himnimond, Cirith Gondmaeglom et Cirith Auris. Ces passes facilitent légèrement la progression, des éboulements de rochers étant nombreux particulièrement pendant les mois d’été ou après de fortes chutes de neiges, mais il n’y a pas d’autres alternatives sérieuses ; tenter de trouver un autre passage pour travers les montagnes s’avèrerait une pure folie.

Sur sa face nord, l’aspect de la chaine est moins intimidant et semble plus accessible car les montagnes s’élèvent progressivement depuis les plaines dévastées de Talath Oiohelka (S. Plaine des glaces éternelles). Le paysage est émaillé de nombreux lacs glaciaires dont les froides eaux bleues contrastent avec leur environnement gris et blanc. Quelques petits bois de sapins d’argent et de pins se rencontrent çà et là, abrités dans les creux entre des collines des piémonts de la chaine de montagne.

L’action des glaciers est très visible dans l’Ered Mithrin. Ils ont créé des vallées en forme de U comme des fjords terrestres. L'action de certains glaciers est plus récente et encore à l’œuvre, puisque l’on rencontre 4 glaciers importants dans l’Ered Mithrin. Le plus grand d’entre eux est le glacier « mourant », qui s’étend de l’Est vers l’Ouest des pieds du Mont Gondmaeglom en descendant sur les Brandes Desséchées.

Plusieurs rivières trouvent leur source dans les Montagnes Grises. D’abord, un nombre incalculable de rivières plus ou moins grandes s’écoulent du versant septentrional vers le nord pour déboucher dans la mer encerclant la Terre du Milieu. Surgissant des entrailles de la chaine de montagnes, le cours supérieur de la Rivière de la Forêt dégringole à grande vitesse au travers des montagnes en creusant une profonde gorge vers le sud. A un endroit, le cours chute de plusieurs centaines de mètres en une magnifique cascade. Ce site impressionnant est dénommé la Chute d’Acier. Les autres rivières importantes sont les deux bras de la rivière Mithlin. La Mithlin s’écoule depuis le versant sud et descend plus bas jusqu’à confluer avec la rivière Langwell pour devenir le puissant fleuve Anduin, le plus grand cours d’eau de la Terre du Milieu.

Les Montagnes Grises présentent toujours une sorte de beauté sereine, pourtant le danger n’y est jamais loin.

Les races qui ont peuplé la région sont nombreuses et variées. Les tribus d’orques vassales du Mont Gundabad ont rodé sur les pentes Ouest, du Sud et de l’Est, menant des raids occasionnels vers les vallées de l’Anduin. Les Beijabars (Béornides) ont pendant un temps surveillé les vallées, notamment à proximité et autour de Nan Taurduin. Les Nains du peuple de Durin ont creusé des mines dans les montagnes centrales et de l’Est, plongeant dans les racines des montagnes à la recherche d’abondants filons d’Argent. Dans les piémonts du Nord s’élève la forteresse des Orques des Glaces, Kala Dulakurth (Or. La Forteresse des Glaces Noires). Les Akul Uruk (Or. Orques des Glaces) ont de tout temps surveillé le nord de la chaine initialement pour Morgoth, puis pour Sauron ou le Roi Sorcier d'Angmar. Rien ne transpire du Nord sans qu’ils ne soient au courant. Dans la deuxième partie du Troisième Âge, après un long sommeil, le silence des montagnes a été interrompu par les rugissements de dragons enragés, les ciels nocturnes éclairés de flashs de leurs souffles enflammés.

Histoire

Les temps anciens

Les montagnes grises faisaient parties dans les temps anciens d’une vaste chaine de montagne qui s’étendaient le long de la partie nord de la Terre du Milieu. La Guerre de la Grande Colère à la fin du Premier Âge provoque de grandes modifications de la morphologie de la Terre du Milieu. Outre des collines brisés et submergées dans le grand nord, ainsi que pour les collines de fer au sud-ouest, les Montagnes grises sont les reliquats des immenses Monts de Fer dressés par Morgoth.

Dans les années qui suivirent l’éveil des hommes, les montagnes grises furent le lieu de nombreux sites sacrés d'Edain. Bien qu’elles furent ensuite abandonnées lorsque les Edain migrèrent à l’Ouest vers Beleriand, les anciens sites mystérieux restèrent sacrés pour les Hommes du Nord de Rhovanion. C’était particulièrement le cas pour les Beijabar, dont les groupes du nord utilisèrent plus tard ces sites sacrés lors de rituels.

Le Deuxième Âge fut une période sombre pour les hommes des Terres du Milieu. Les Numénoréens venaient rarement loin à l’intérieur des terres, certainement jamais plus loin qu’aux abords de Mirkwood. Des Orques issus des tréfonds du Mont Gundabad harassaient les peuples de la région et des choses noires s’introduisirent dans Mirkwood. Toutefois, la menace fut réduite lorsque Sauron fut défait en SA 1701 par l’alliance des numénoréens et des elfes.

Dans les Montagnes Grises elles-mêmes, les dragons dormaient. Ils avaient fui la ruine du Thangorodrim et se cachaient pour échapper à la détection des Valar et de leurs servants. Les orques des glaces s’établirent dans les piémonts du nord, s’isolant des autres races. Lors de la grande bataille qui marqua la fin du second age, seule des rumeurs parvinrent dans les froids du nord.

La fondation d’Angmar

Le premier millénaire du troisième age fut globalement un temps de paix dans le Nord. Mais autour de TA 1300 un changement dramatique intervint dans la région. Dans le royaume de la sorcellerie d’Angmar, au Nord–Est de l’Ered Mithrin, des orques et d’autres créatures mauvaises se multiplièrent en grand nombre.

Angmar n’était pas un pays fertile. La saison des cultures était trop courte et l’agriculture limitée. Aussi, la nourriture était importée de terres plus arables. Les céréales et la nourriture étaient importées par voie terrestre de Rhûn pour alimenter les hommes d’Angmar, et les Northrons (Estaravi) de hautes vallées de l’Anduin produisaient de la nourriture pour les Orques. L’Arthedain appris vite cette situation grâce à ses espions du Rhovanion, et des mercenaires furent engagés pour harceler ces convois d’approvisionnement.

Entre TA 1370 et 1395 les mercenaires Hommes du Nord de l’Arthedain menèrent des raids sur les terres Estaravi et attaquèrent les chariots en provenance de Rhûn. Les tribus d’Orques Asharag a proximité du Mont Gundabad furent envoyées pour protéger les circuits d’approvisionnement, et à partir de ce moment les raids des mercenaires perdirent leur efficacité. Les orques vengeurs attaquèrent aussi les populations Beijabars. Ceux-ci durent migrer vers le sud, alors que d’autres furent obligés de se retirer dans les régions retirées des goulets.

La Coulée d’Argent et le Vers Scatha

Au TA 1440, un petit groupe du peuple de Durin voyagea de Khazad-dûm vers le nord et creusa une mine d’argent dans le Mont Gondmaeglom, le pic le plus haut de l’Ered Mithrin (3267 mètres). La mine fut nommée le Précipice d’argent, tant la montagne était riche en argent et les veines épaisses s’enfonçaient profondément.

Cette colonie naine prospéra pendant environ deux siècles, contribuant à accroitre la richesse de Khazad-dûm. Puis, soudainement, tout contact avec la colonie fut perdue.

La grande peste (TA 1635 – 1640) fut d’abord considérée comme la cause de la perte de la colonie, mais plusieurs années plus tard le peuple de Durin appris que ce ne fut pas le cas. Ce n’était pas la peste ou une autre maladie qui anéanti la colonie du Précipice d’argent, mais la colère d’un puissant dragon.

Les excavations de nains (et des orques) réveillèrent le Dragon de son long sommeil, mais aussi l’appel de la malice de Sauron. L’éveil des anciens dragons constitua un présage de mauvais augure pour les peuples du nord. Les dragons hantaient une fois de plus les monts enneigés et les vallées glacées de l’Ered Mithrin.

C’est ainsi que Scatha le Vers, nouvellement éveillé, cupide et agressif, détruisit les halls du Précipice d’Argent en TA 1635. Il mit en déroute les nains, les exterminant uns à uns et il s’accapara leurs richesses pour lui.

La Chute d’Angmar

Le royaume du Nord des Dúnedain fut envahi et détruit par les armées du Roi Sorcier en TA 1974. L’année suivante, les forces vengeresses des Elfes et du Gondor contre-attaquèrent et annihilèrent leur cible maudite. Le royaume d’Angmar fut détruit.

L’armée des Orques du Mont Gundabad fut également détruite, bien que la forteresse souterraine resta intacte. L'autorité du nouveau Ashdurburk (Seigneur de Gundabad) était ouvertement bafouée par les orques des Montagnes Grises, et son incapacité à maintenir le contrôle sur les tribus des montagnes réduisit son pouvoir.

Avec la chute du royaume du Roi Sorcier, les Eothéod, dirigés par Frumgar, remontèrent dans les hautes vallées de l’Anduin. Les Eothéod était une force hostile qui menaçait les Orques du Mont Gundabad et qui les maintint virtuellement en état de siège. Les Estaravi, les anciens habitants de ces territoires qui avaient produit de la nourriture pour les Orques furent repoussés ou éliminés par les Eothéod, ce qui fut désastreux pour les Orques.

Les essais du peuple de Durin.

A la recherche de Mithril dans Khazad-dûm, le peuple de Durin creusa au plus profond du Caradhras (S. Rubicorne) au point que leurs fouilles débouchèrent sur un ancien réseau de tunnels, les tréfonds. Ce réseau avait servi de prison à une hideuse créature, un Balrog de Morgoth, qui s’élevant des ténèbres, poursuivi les nains dans leurs mines et tua le roi Durin VI. Toute défense fut vaine, et les Nains durent abandonner leurs mines à la créature ténébreuse.

Un an plus tard, Nain I fut tué au cours d’une vaine sortie contre le Balrog et les nains durent abandonner la Moria. Beaucoup partirent vers le Nord, au-dessus des vallées de l’Anduin, pendant que d’autres, dirigés par Thrain I (le nouveau roi), se dirigèrent à l’Est au travers de Mirkwood.

La plus grande partie des nains prirent la route du nord au cours de leur fuite. Après de nombreuses années d’errance, ils se dirigèrent vers les montagnes grises et ils apprirent le destin du Précipice d’Argent. Brisés par le désespoir de la perte de la Moria, les Nains entamèrent de nouvelles excavations qui permirent de mettre à jour les richesses en argent de leurs nouvelles montagnes d’adoption. Au TA 1994, ils établirent une nouvelle base dans les montagnes grises qui fut connue sous le nom de Crevasse du Tonnerre.

Thrain I conduit d’abord ses suivants au travers de Mirkwood puis au nord à Erebor, la Montagne Solitaire. A Erebor, les nains fondèrent le Royaume nain sous la montagne (vers TA 1999). Là, Thrain trouva l’Arkenstone, un magnifique joyau, d’un éclat immaculé. C’était le cœur du Royaume de Thrain. En 2002, le contact fut établi avec les nains de l’Ered Mithrin et Thrain appris le destin du Précipice d’Argent.

Au cours du siècle et demi qui suivi, les nains s’étendirent dans les Ered Mithrin, où l’argent était abondant. Beaucoup de Nains quittèrent Erebor et migrèrent au nord, et de nombreuses colonies furent fondées. Norr-dûm fut établis en TA 2095, la Carrière d’Argent en TA 2149. Le Long Pic fut excavé trois ans plus tard.

Thorin I devint roi de la tribu de Durin en TA 2190, et en2210, il quitta Erebor pour s’établir dans les montagnes grises. Norr-dûm devint la capitale du peuple de Durin. Il y eu de brèves escarmouches avec les Orques Asharag qui menèrent des attaques sur la colonie isolée du Long Pic. Les nains les chassèrent et les poursuivirent jusqu’à détruire la tribu tout entière.

Les Eothéod partirent aider le Gondor au TA 2509 qui était attaqué sur ses frontières orientales par des Orques et des Orientaux. Eorl le jeune gagna une victoire écrasante aux champs du Celebrant contre les envahisseurs du Gondor. En récompense, les Eothéod reçurent les vastes plaines du Calenardhon pour s’y installer. Leur peuple migra donc vers leur nouveau territoire au sud au cours des deux années qui suivirent. Ce fut une bénédiction pour les orques du Mont Gundabad, dont le siège fut levé et qui commencèrent à rétablir leur puissance dans le Nord.

Les Nains creusèrent les Montagnes Grises pendant quatre cent ans et prospérèrent, même s’ils n’oublièrent jamais la magnificence et la splendeur de Khazad-dûm. De nouveaux dragons apparurent dans les Brandes desséchées. Vers TA 2550 ils devinrent de plus en plus actifs et commencèrent à déranger les nains. Un Dragon apparaissait soudain, tuant de nombreux nains, puis il repartait emportant avec lui les corps des défunts. A partir de ce moment les nains ne se déplacèrent plus qu’en grand groupes lourdement armés. Le commerce avec le Rhovanion fut rendu virtuellement impossible. Dans leurs mines et leurs forges, les nains se retrouvèrent isolés, mais ils étaient résolus à ne pas abandonner leurs montagnes.

L’attaque des Dragons

Khuzadrepa (Kh le Tueur de Nain ?) l’infâme frappa le premier les mines des nains. En TA 2563, il s’empara de la Crevasse du Tonnerre au cours d’un assaut furieux. La poignée de nain qui réussit à s’enfuir au sud vers Norr-dûm parla de pouvoirs sombres et d’une horreur inimaginable. La Crevasse du Tonnerre ne tomba pas sous la seule puissance des assauts, il fut dit que Khuzadrepa utilisa une puissante sorcellerie. On dit qu’il utilisa des sorts immondes qui brisaient la volonté des nains qui défendaient leur territoire.

Peu après, en TA 2578, Angurth chassa les nains de leurs halls souterrains de Long Pic. Les Naugrim résolus essayèrent de résister mais ils ne purent soutenir l’intense chaleur de son souffle enflammé. L’action héroïque d’un petit groupe de mineurs nains permit à une grande partie de la colonie de s’échapper. Ils fuirent à l’ouest vers Norr-dûm avec leurs récits de ruines et de malheurs. Le roi Nain II écouta le destin de ses établissements secondaires et sa tête se courba de chagrin. Il ne cessa de maudire les dragons au sein de ses grands halls, jurant de ne jamais abandonner Norr-dûm ou le Précipice d’Argent aux vers infâmes.

De fait, il sembla que la chance changea de côté quand en TA 2580, le Dragon du froid Leucaruth fut tué par Nain II au cours d’une tentative d’assaut contre Norr-dûm. Mais ce ne fut qu’un court répit, puisqu’en 2589, Ando Anca s’abattit sur la forteresse des nains. Il écrasa les défenses externes et tua le roi Dain I devant les portes de ses propres halls. Il saccagea les trésors de Norr-dûm et amassa ses richesses et les restes du peuple de Durin en un vaste tertre, et la salle du trône de Dain devint l’antre d’Ando Anca. De là, il chassa les nains qui fuyaient au travers des montagnes.

La légende de Scatha le Vers.

A la suite des vastes destructions qui suivirent la Guerre de la Grande Colère, les dragons fuirent les ruines du Thangorodrim, et comme le monde entrait dans un nouvel age, ils entrèrent aussi dans les paysages désolés des montagnes grises. Là, ils dormirent pendant un age et plus. Les années s’écoulèrent sans compter, et ce ne fut pas avant la moitié du Tiers Âge que les Dragons commencèrent à s’éveiller. Les excavations des nains et des orques dérangèrent le sommeil des dragons, et la puissance grandissante de Sauron les appela.

L’un d’eux était Scatha le Vers, le plus ancien fils survivant de Glaurung, le père des dragons. Scatha fut le premier à s’éveiller vers TA 1600. Un monstre vaniteux qui ne supportait aucun rival ; ainsi les Nains du Précipice d’Argent provoquèrent sa colère et il eu soif de leurs richesses. En 1635, il vint sur le mont Gondmaeglom et l’avant poste nain du Précipice d’Argent. Les nains furent totalement pris par surprise et le massacre qui s’en suivi ne laissa aucun nain survivant. La coulée d’Argent devint le repère de Scatha. Son grand hall devint son antre emplis d’un immense tertre d’argent et d’autres métaux précieux. Pourtant Scatha n’était pas rassasié du massacre de la colonie naine. Il resta actif, parcourant les espaces alentours à la recherche de nouveaux trésors.

A partir de TA 1650 et au-delà, il persécuta les demeures et les convois des hommes. Des histoires parlent de son fils, Hyarleuca, qui se joignait à ses attaques contre les Beijabars, et ensemble ils rendirent les goulets des montagnes grises inhabitables. Les Beijabars fuirent à l’Ouest et au Sud vers leurs proches établis dans la vallées de l’Anduin, pour échapper à la furie de Scatha.

Sa fierté s’accrut autant que son avidité. En TA 1995, il tourna son attention vers les Eothéod et leurs territoires dans les hautes vallées de l’Anduin. Ceci fut suffisant pour justifier sa chute selon Fram, le fils de Frumgar. Le Seigneur des Eothéod pourchassa le dragon jusqu’à son repère où il parvint à l’abattre. Alors qu’il était mourant, Scatha regarda Fram de ses yeux maléfiques et prononça contre lui une malédiction terrible. Mais Fram ne tenu pas compte de ses mots, et il ramena le trésor de Scatha sur ses terres. Là, les grands vers les laissèrent en paix pendant de nombreuses années.

Fram, utilisa son trésor pour construire une ville pour son peuple qui fut nommée Framsburg. Mais quand les nains de la Crevasse du Tonnerre et d’Erebor apprirent la nouvelle de la mort de Scatha, ils demandèrent à Fram de restituer le trésor volé. Fram refusa et leur offrit seulement un collier confectionné à partir des dents du Dragon. Les nains furent furieux du cadeau ridicule de Fram, et peu de temps après Fram fut assassiné. Sa mort fut voilée de mystère, et certains prétendirent que ce fut la malédiction de Scatha qui s’abattit sur lui. Toutefois, les Eothéod accusèrent les nains de ce meurtre, et les relations entre les deux races furent mauvaises pendant de nombreuses années.

La carcasse pourrie de Scatha gisait dans la Coulée d’Argent, voilant de mort les anciens halls des nains. Plus tard, ils furent occupés à nouveau par des monstres mineurs comme des orques, des drake des cavernes et d’autres créatures maléfiques.

Narvi V et la légende de Celeb-Ost

Narvi V était le descendant du célèbre maitre forgeron Narvi de Khazad-dûm, qui construisit la porte ouest. Son souvenir est plein d’admiration et de chagrin.  Il était un fier orateur et un maitre artisan, considéré comme l’un des plus grands forgeron du peuple de Durin. Comme il fut l’un des premiers à naitre en Erebor (TA 2009), il grandit avec les légendes de Khazad-dûm, ses merveilles et son Mithril. Le vrai argent de la Moria devint une obsession pour le jeune Narvi. Il était rare en Erebor, car peu pu être emporté par les nains au cours de leur fuite de la Moria.

Le Mithril fini par devenir la principale perversion de Narvi et la cause de sa querelle avec les roi Thrain I. Alors que Narvi considérait que le Mithril devrait être mis à la disposition de tous les forgerons, et surtout lui, le Roi Thrain décréta que seuls les forgerons les plus expérimentés devrait pouvoir travailler le métal extraordinaire. Narvi s’estimait être un maitre artisan (ce qu’il était effectivement), mais pour les autres nains il restait un jeune fougueux. Il devint amer et commença à parler contre les politiques du Roi ; il eu de nombreux débats houleux avec Thorin I, héritier du Trône. La nature rebelle de Narvi mena à son expulsion de l’école des forgerons. Il répondit en critiquant ouvertement en public le Roi, bien que sans appeler à la trahison, et ses paroles étaient acerbes.

D’immenses réserves d’argent, bien plus importantes qu’à Khazad-dûm, furent découvertes vers TA 2084 à la Crevasse du Tonnerre dans les Ered Mithrin. Excité par cette nouvelle, Narvi fut convaincu que du Mithril serait bientôt découvert avec ces immenses filons. Il demanda à pouvoir rejoindre les Ered Mithrin, mais ceci lui fut refusé par le Roi Thrain, qui souhaitait pouvoir garder un œil sur ce Nain remuant. Narvi du donc choisir entre le déshonneur de l’exil ou de rester à Erebor. Il choisit de rester mais son cœur fut à jamais blessé contre son Roi.

Narvi conduisit des réunions secrètes avec de nombreux jeunes nains qui penchaient vers ses sentiments et en TA 2086 il parvint finalement à convaincre 200 nains à le suivre en exil. Thrain, le laissa partir, bien que son cœur était convaincu qu’il n’adviendrait que du mal de leur départ. Ce fut la première (et la seule) sérieuse dissension au sein du peuple de Durin.

Narvi mena sa compagnie au nord des Ered Mithrin. Ils s’enfoncèrent plus loin qu’aucun autres nains avant eux et s’établirent au-delà de la Brande desséchée, dans l’éperon nord-est de la chaine. Là, ils ouvrirent un nouveau complexe souterrain. En deux années, ils atteignirent une immense veine d’argent. Cette richesse qui fut mise à jour renforça la certitude de Narvi que du Mithril serait bientôt découvert. Sa fierté et sa vanité s’accrut au point de bouleverser son esprit. Il devint profondément paranoïaque. Il ordonna de fortifier lourdement les halls, car il devint convaincu que Thrain apprendrait bientôt l’existence de ses richesses et viendrait les réclamer. Les hall furent connus sous le nom de Celeb-Ost, la forteresse d’argent.

Narvi dirigeait la colonie comme un tyran. Il rassembla autour de lui un petit groupe de partisans à sa botte. Son esprit devint de plus en plus instable. Au bout de quelques années, la division régnait au sein des nains de Celeb-Ost. La tension s’accrut entre deux factions. La seconde, dirigée par Nalin, un forgeron très connu et talentueux, souhaitait retourner à Erebor. Mais Narvi refusait de les laisser partir. Il était effrayé à l’idée qu’ils puissent révéler à Thrain et Thorin la localisation de Celeb-Ost. Lorsque le groupe de Nalin tenta de s’échapper de force, Narvi provoqua une terrible malédiction en ordonnant de les abattre.

Après avoir écrasé la rébellion contre son autorité, ses partisans retournèrent à leurs mines. Les temps qui suivirent furent dur, et la recherche de Mithril n’aboutis jamais. Narvi ne parvenait pas à accepter la situation, la désillusion et la vanité s’emparèrent de lui, et son esprit (ou ce qui en restait) finit par céder à la folie. Par traitrise, il assassina ses partisans les uns après les autres, afin qu’il pu posséder seul le Mithril. Bien qu’aucun Mithril ne fut trouvé, sa folie le convaincu du contraire, et il s’agrippa désespérément à son rêve. Il commença à errer brisé par la folie au travers des mines, à la recherche d’un dernier espoir, jusqu’à ce qu’il meure.

Pourtant dans la mort il ne trouva pas le repos ; et son fantôme continue à parcourir les mines avec ceux qu’il assassina odieusement. Ensemble, ils hantent les halls vides de Celeb-Ost, protégeant éternellement le Mithril désiré par Narvi, et ne souffrant aucuns intrus.

De TA 2600 à la chute d’Erebor

Les nains quittèrent leurs mines des Montagnes Grises, amers et désenchantés et retournèrent à Erebor., bien que certains choisissent de rejoindre les Monts du Fer à l’Est. Avec la fuite des nains des Ered Mithrin, les dragons devinrent les maitres de la région. Mais, ils découvrirent alors qu’ils n’avaient plus de sites habités à piller, les montagnes étaient désolées, et les terres au sud étaient désertées par les hommes. Toujours avides, les dragons devinrent agités, consumés par leur fierté et la jalousie des trésors accumulés par leurs semblables, ils commencèrent à se retourner les uns contre les autres. Le conflit était inévitable.

Les Brandes desséchées furent témoins de nombreux duels et devinrent un champ de bataille. La terre fut saccagée et noircie par leurs guerres, les pics résonnaient des rugissements de victoires ou de défaites des dragons. De ces duels sauvages, seules des rumeurs parvenaient jusqu’au terres du sud. Les orques terrifiés se cachèrent, et les Akul Uruk se prosternèrent et adorèrent Throkmaw. Certains dragons abandonnèrent la région, chassés par les dragons plus puissants. Ils retournèrent dans les étendus glacées du Nord d’où ils étaient initialement venus.

Toutefois, Smaug le doré s’envola vers le sud, laissant les combats stériles aux autres dragons plus faibles. Ses oreilles malfaisantes apprirent que les nains avaient acquis de nouvelles richesses en Erebor. En TA 2770, il descendit sur la montagne solitaire. Il rasa à terre toute la ville de Dale. Girion, son seigneur fut tué dans l’attaque. Seule une petite poignée de nains parvint à échapper au saccage d’Erebor. Thror, Thrain et Thorin parmi eux, fuirent jusqu’aux Monts de Fer, et Smaug les pourchassa dans leur fuite. Une fois de plus les nains furent privés de leurs cités.

La fin du Troisième Age.

Azog, le seigneur de Gundabad et chef d’un large empire orque, rassembla à sa botte les tribus rebelles des Montagnes Grises pour la première fois depuis la chute d’Angmar près d’un millier d’année avant. Au court d’une campagne courte et brutale (TA 2775-76), il s’assura que les tributs étaient à nouveau versés à Gundabad. En TA 2790, il tua le Seigneur nain Thror, qui avait décidé de mener un pèlerinage dangereux vers la Moria. Cet acte déclencha la guerre entre les Nains et les Orques. Trois ans plus tard, le rassemblement des nains était achevé. A la recherche d’Azog, leurs forces vengeresses attaquèrent toutes les forteresses orques des Monts Brumeux, y compris celle du Mont Gundabad. En TA 2799, ils entrèrent dans la vallée d’Azanulbizar, devant la porte Est de la Moria. Là, ils livrèrent une grande bataille. L’armée Orque était immense, mais la colère des nains était plus forte : Azog fut tué et son armée anéantie. La revanche s’était abattue sur les Orques, bien qu’elle fut chèrement payée par les Nains, qui perdirent la moitié de leurs effectifs.

Au cours du siècle et demi qui suivi, Bolg, le fils d’Azog chercha à reconstruire l’empire de son père. Il établit le centre de son royaume au sein du Mont Gundabad et non en la Moria, car il souhaitait contrôler les territoires du nord. Bolg rétablit les places fortes des orques dans les Montagnes grises ; de nombreux anciens tunnels des nains furent réoccupés par les orques, créant un vaste réseau sous les pics méridionaux de la chaine montagneuse. Les Dragons qui résidaient encore dans la région ne se manifestèrent pas.

En TA 2941, Smaug fut tué par Bard d’Esgaroth, un descendant de Girion. Bolg appris la mort de Smaug et souhaita prendre sa revanche sur les nains qui venaient d’éliminer son vassal, le grand Gobelin. Il rassembla son armée et les mena vers Erebor. Là-bas, fut livrée la bataille des cinq armées sur les ruines de Dale. Les Elfes, les Nains et les Hommes remportèrent la victoire contre les légions d’Orques et de Wargs de Bolg. Thorin II fut tué par Bolg, qui fut à son tour abattu par Beorn, le puissant seigneur Béornide. Dain II pieds d’Acier fut désigné comme le nouveau roi du peuple de Durin. Il restora la gloire du Royaume sous la Montagne. Thorin II fut enterré au cœur de la montagne et l’Arkenstone fut déposée sur sa poitrine. Orcrist, la puissante épée elfique fut déposée à ses coté. Ses neveux Fili et Kili furent enterrés à côté de lui. Bard devint le roi de Dale, qui fut reconstruite.

Les orques furent décimés par leur défaite à la bataille des cinq armées. Une seule tribu persista dans les montagnes grises, les vestiges des trois tribus qui s’y étaient installées. Pendant la guerre de l’anneau, ces Orques et des restes de forces du Mont Gundabad assaillirent le peuple de Thranduil et les Hommes des Bois de Mirkwood. Mais leur attaque échoua, et avec la chute de Sauron, les quelques orques survivant perdirent tout courages et s’enfuirent. De petites bandes parvinrent à échapper aux elfes lors de leur fuite vers les montagnes. C’était le début d’un nouvel Äge.

Source: "The Grey Mountains" Middle Earth Campaign, ICE 1992

Reliefs et cours d'eau
Amon HenAmon LhawAnduinEmyn MuilEphel DúathEred LindonEred LithuiEred MithrinIsengardMontagnes BlanchesMonts BrumeuxMonts de FerSirion
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .